• Description

IoT : tout savoir sur la 3e révolution numérique

Toujours plus nombreux, les objets connectés imprègnent notre quotidien. Ils nous aident à mieux gérer notre domicile, nos déplacements ou notre santé et facilitent la transformation digitale des entreprises. Ces objets communicants et connectés à internet constituent un réseau appelé internet  des objets ou IoT – Internet of Things en anglais.

Avec Ecclezia, cette technologie permet la réduction spectaculaire des coûts d'une installation de contrôle d'accès de l'ordre de 70 à 80%, et le coût d'exploitation d'une porte sur le Cloud n'est que de  2€ht/mois et de l'ordre du centime pour les sites de plusieurs dizaines de portes. (Architectures et tarifs)

Parce que Ecclezia s'inscrit dans cette évolution  majeur dite Web 3.0, CGIS partage l'article que Orange avait publié en novembre  2017 sur son site ORANGE (à découvrir dans son intégralité) et dont les prévisions plus que  déjà optimistes ont été pulvérisées depuis 2019 avec une prévision de plus de 26 milliards d'objets connectés pour 2020.

Un développement exponentiel

L’internet des objets recouvre les échanges de données issus des machines et des capteurs du monde réel qui communiquent via Internet.

L’IoT constitue ainsi la troisième révolution numérique, après les télécommunications et l’internet, en permettant l’interaction entre le monde digital et le monde physique : entre un humain et un objet et de machine à machine.

 750 millions de nouveaux objets connectés ont été utilisés dans le monde en 2016. On estime que près de 21 milliards d’objets connectés communiqueront d’ici 2020. (Source : Gartner) a

 

Ces communications contribuent fortement à l’accroissement du volume de données circulant sur les réseaux. D’autant plus que ces dernières années, les objets connectés se sont multipliés de manière exponentielle, chez les particuliers comme dans l'univers professionnel.

 173 millions de connexions actives en Asie-Pacifique en 2016 dont 105 millions en Chine, 21 millions au Japon, 12 millions en Indonésie et 8 millions en Corée du Sud ; 550 millions de connexions actives prévues en Asie-Pacifique en 2020. 48,5 millions de connexions actives pour les 5 marchés principaux de l’IoT (France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne) ; 118 millions de connexions actives prévues en 2020

 

Une mine d’informations bénéfiques à toutes les activités humaines

L’IoT et la « mise en données » grandissante du monde qu’il engendre permettent de mieux prévoir, réguler et optimiser des facettes de plus en plus nombreuses de l’activité humaine : les villes, le transport, l’agriculture, l’énergie… Mis au service de la connaissance humaine, l’IoT constitue donc ainsi la promesse d’un progrès pour les individus, la société et la planète. La collecte de données issues de l'activité humaine permet une meilleure analyse des besoins et in fine plus d'efficacité dans tous les secteurs d’activités.